Valeurs chrétiennes, valeurs d'avenir

La Bible est une bibliothèque qui contient l'histoire de Dieu avec les hommes et les femmes, qui ont vécu leur vie dans un souci de crainte divine. Ainsi elle est expériences de vie et de divines paroles de sagesse. Elle transmet des valeurs auxquelles j'adhère. Elles constituent la norme éthique permettant à une société de vivre en relation pacifique. L'éthique biblique couvre tous les domaines de la vie, aussi bien publique que privée. Comme Jésus l'a souligné, tous les commandements bibliques expriment l'amour pour Dieu et pour le prochain (Matthieu 22/37-40) Qui aime son prochain ne le traite pas injustement (Romain 13/9-10).

Mes Valeurs

Le respect de Dieu
Est un pré requis à l'amour, la confiance et l'obéissance envers Dieu, tel qu'il se révèle dans la Bible. Ce comportement fondamental inclut que nous pensions, parlions et agissions en conformité à notre foi en Jésus-Christ. La foi permet de voir en l'autre l'image divine, et en la nature Sa création.
La justice
C'est le fair-play dans les relations humaines, c'est traiter les autres comme on voudrait l'être soi-même. De la justice découlent la paix, le bien-être et la sécurité. C'est le premier devoir de l'Etat que de se soucier de la justice par le moyen de l'ordre judiciaire. La justice se doit d'aider chacun à rester dans son droit. Elle respecte la dignité humaine indigène et étrangère. La justice protège les droits des faibles face aux forts, c'est l'égalité de traitement.
L'Etat
Le notre est formé, au sens très large, du peuple (le Souverain), du Parlement, du Gouvernement, des Autorités et des Tribunaux. Au sens étroit, l'Etat est représenté par le pouvoir Législatif, le pouvoir Exécutif et par le pouvoir Judiciaire. L'Etat a le devoir, dans l'intérêt de tous, d'assurer la justice, la liberté et la paix. Il en est responsable devant Dieu. L'Etat a des compétences pour atteindre ce but. Les décisions de l'Etat doivent se prendre en tenant compte de leurs conséquences pour les générations futures.
La démocratie
Est la forme de gouvernement qui correspond le mieux à l'être humain. Elle est garante des droits fondamentaux, droit de participer librement et de manière responsable aux décisions politiques qui concernent l'ensemble de la société. En démocratie, c'est la majorité qui prévaut. La démocratie est la forme de gouvernement représentative du peuple et légitimée par lui. C'est pourquoi ses représentants ont le devoir d'agir pour le bien du peuple. La démocratie présuppose la garantie des droits politiques, de la liberté d'opinion et de la formation.
La vie et la dignité humaine
La vie est le bien le plus précieux que chaque être humain ait reçu. Chaque personne créée à l'image de Dieu a le droit d'être reçu et traité avec dignité et respect. L'Eternel cherche à entretenir une relation avec chacun. Chaque personne est unique et se distingue de tous les autres êtres. De cette dignité humaine découlent les droits fondamentaux et les droits humains. Ces droits suprêmes, l'Etat doit les reconnaître et les garantir. Le début de la vie commence à sa conception et elle s'achève par la mort, à l'heure choisie par le Tout-Puissant.
Liberté et responsabilité
La liberté c'est de pouvoir vivre partout d'une manière qui plaît à Dieu. La liberté, c'est de façonner soi-même sa vie de manière responsable. Elle inclut la responsabilité de travailler à son propre bien comme à celui des autres (solidarité). L'être humain a été créé libre et responsable.
La famille
Le mariage est la forme de relation que Dieu a établie pour instituer la famille, cellule de base de notre société. Je définis le mariage comme la vie commune durable, d'un homme avec une femme. Pour moi, la famille est l'ensemble communautaire naturel d'un père, d'une mère et d'enfants. L'homme et la femme remplissent des rôles éducatifs différents et complémentaires. Il est dans l'intérêt du peuple et de l'Etat de protéger et d'encourager le mariage, la famille, les relations solides entre générations.
L'éducation, l'enseignement et la formation
Le mariage est la forme de relation que Dieu a établie pour instituer la famille, cellule de base de notre société. Je définis le mariage comme la vie commune durable, d'un homme avec une femme. Pour moi, la famille est l'ensemble communautaire naturel d'un père, d'une mère et d'enfants. L'homme et la femme remplissent des rôles éducatifs différents et complémentaires. Il est dans l'intérêt du peuple et de l'Etat de protéger et d'encourager le mariage, la famille, les relations solides entre générations.
Le travail et le repos
Travailler signifie sonder la nature, prendre possession de la terre pour la faire fructifier et la rendre habitable. Travailler, c'est gérer avec soin notre terre. Le travail est un droit et un devoir, il nous permet de subvenir à nos besoins nutritionnels. Le jour du repos est là pour jouir des fruits du travail et pour les partager avec les autres. Le dimanche est indispensable pour assister au service divin et soigner les relations sociales. Le jour férié est un signe d'alliance avec le Créateur.
La propriété
Être propriétaire signifie avoir un droit exclusif et illimité sur quelque chose. La propriété est le fruit d'un travail personnel consciencieux et droit. L'Etat protège la propriété privée ou publique, à condition qu'elle a été acquise de manière honnête.
L'économie
Permet d'échanger librement et à peu de frais toutes les marchandises. Le marché est le point de rencontre entre l'offre et la demande. C'est là qu'il s'agit de s'entendre sur les termes de l'échange négocier avec éthique. C'est à l'Etat que revient la tâche de garantir le libre échange de marchandises et de services ainsi que de le protéger de la concurrence déloyale.
Culture chrétienne et identité suisse
La culture c'est l'ensemble des valeurs qui maintiennent une société. Elle garantit la cohésion nationale grâce à l'identité commune. Pour son fonctionnement adéquat, il est préférable que l'ordre du droit suisse s'aligne sur les valeurs bibliques, telles que l'égalité de droit et la liberté. Le préambule à notre Constitution fédérale témoigne du fait que les valeurs de notre Constitution tirent leur origine d'une compréhension chrétienne de l'Etat et de la Société.